Haut de page

Logo préfècture région

 Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Prévention des pollutions et des risques

Contenu

Atlas des aléas littoraux (érosion et submersion marine) des départements d’Ille-et-Vilaine, des Côtes-d’Armor et du Finistère

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 20 avril 2017

L’Atlas des aléas littoraux (érosion et submersion marine) des départements d’Ille-et-Vilaine, des Côtes-d’Armor et du Finistère est le fruit de conventions conclues entre la DREAL Bretagne et le BRGM [1] à partir de novembre 2011. L’IUEM [2] de Plouzané et l’UBO [3] de Brest étaient également partenaires. L’étude a formellement pris fin en novembre 2016, mais la majeure partie du travail a été effectuée de 2012 à 2014. À noter que le Morbihan a fait l’objet d’une étude similaire spécifique sous maîtrise d’ouvrage de la DDTM [4] du Morbihan.

L’Atlas répond à un double objectif :

  • établir un état des lieux des connaissances disponibles en matière d’érosion côtière et de submersion marine dans les trois départements étudiés ;
  • mettre en évidence les portions du littoral breton les plus menacées par ces deux aléas.

Les travaux ont été menés selon la méthodologie suivante :

  • division du linéaire côtier étudié en neuf compartiments, numérotés de C1 à C9, correspondant chacun à un secteur homogène en termes de fonctionnement hydrodynamique ;
  • synthèse de la bibliographie disponible, complétée par des investigations de terrain. En raison de la masse de données à traiter, les informations concernant les tempêtes de l’hiver 2013-2014 et postérieures n’ont pu être exploitées. La méthodologie est expliquée de manière détaillée dans chacun des neuf rapports consacrés chacun à un des neuf compartiments.

Quatre types de documents ont été produits :

  • 9 rapports de synthèse (un par compartiment), comportant de nombreuses cartes ;
  • 26 fiches décrivant chacune une tempête marquante ;
  • une base de données consacrées aux tempêtes (une base générale et une base par compartiment) ;
  • une base de données SIG [5] traitant de géomorphologie du trait de côte, de mouvements de terrain, d’érosion côtière, de submersion marine et de dynamique du trait de côte. Les trois premiers types de documents sont téléchargeables au moyen des liens situés en bas de page ; les données SIG sont disponibles sur le site Internet de GéoBretagne. Pour connaître l’organisation générale de l’Atlas, consulter le schéma décrivant sa structure, téléchargeable via le lien situé en bas de page.

L’Atlas met notamment en évidence :

  • les caractéristiques physiques et hydrodynamiques de chaque compartiment ;
  • le degré de prédisposition des côtes à l’érosion côtière ;
  • un arrière trait de côte, correspondant à la limite au-delà de laquelle le trait de côte ne pourra théoriquement pas reculer ;
  • les zones les plus touchées par les submersions marines ;
  • les grandes tendances à l’œuvre en Bretagne :
    • 534, 8 km de côtes aménagées (25,8 % des 2 072,5 km de linéaire côtier étudié) ;
    • 486,19 km de côtes meubles (23,46 %) ;
    • 1 051,5 km de côtes dures (50,74 %) ;
    • parmi les côtes naturelles : 230,93 km de côtes en érosion (11,14 %), dont 77,84 km (7,4 % ) de côtes dures et 153,06 km (31,49 %) de côtes meubles.
       

[1Bureau de recherches géologiques et minières

[2Institut universitaire européen de la mer

[3Université de Bretagne occidentale

[4Direction départementale des Territoires et de la Mer

[5Système d’information géographique


Télécharger :

Pied de page

Site mis à jour le 17 août 2017
Plan du siteNous contacterSiglesMentions légalesData.gouv.frContribution | Authentification | Flux RSS