Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Climat, énergie, aménagement, logement

Urbanisation dispersée : motivations et perceptions en Bretagne

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 28 mai 2019

Urbanisation dispersée : motivations et perceptions en BretagneDepuis plus d’un demi-siècle s’affirme une prise de conscience collective et forte des impacts irréversibles du mitage et de la consommation excessive d’espaces naturels et agricoles sur la biodiversité, les continuités écologiques et les paysages. De même, citoyens et pouvoirs publics sont de plus en plus sensibles aux impacts sur le réchauffement climatique, la qualité de l’air et le budget des ménages de la dépendance des bretons à l’automobile individuelle. Enfin, les territoires ressentent également plus fortement la pression sur les finances publiques locales générées par la dispersion de l’urbanisation (investissement et entretien des voiries et réseaux, assainissement, éclairage public, etc).

Dans ce contexte, plusieurs lois emblématiques sont venues, en complément des dispositions encadrant déjà le mitage des espaces agricoles, affirmer et définir progressivement un cadre privilégiant le renouvellement urbain et l’extension raisonnée de l’urbanisation depuis les centralités. Ce nouveau cadre de l’urbanisme durable rejoint par ailleurs une autre préoccupation forte des territoires, sans cesse réaffirmée dans les documents de planification, en faveur du maintien de la vitalité des centres villes et centres-bourgs, de l’activité agricole, du patrimoine et des paysages, et d’un cadre répondant aux impératifs de solidarité et de cohésion face aux défis démographiques, sanitaires et sociaux présents et à venir.

Pourtant, malgré ce nouveau paradigme, l’offre et la demande de logements dans les espaces d’urbanisation dispersée restent fortes.

Devant ce constat, la DREAL et les DDTM ont souhaité comprendre, au service d’un portage efficace des politiques de cohésion et de transition écologique et solidaire des territoires, les motivations d’habitants et d’élus à l’origine de cette dynamique.

Cette étude sociologique, réalisée à partir d’une centaine d’entretiens qualitatifs, a été conduite sur le territoire de 10 communes bretonnes, par le bureau d’études CERUR, à la demande de la DREAL Bretagne.


Télécharger :

  • l’étude (format pdf - 5.7 Mo - 28/05/2019)Temps de téléchargement estimé : 1 min 32 s (512 K), 46 s (1024 K), 23 s (2 M), 9 s (5 M).
  • le rapport (format pdf - 5.2 Mo - 28/05/2019)Temps de téléchargement estimé : 1 min 24 s (512 K), 42 s (1024 K), 21 s (2 M), 8 s (5 M).