Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Infrastructures, sécurité, transports

Transport routier : Nouvelles mesures sanitaires

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 13 août 2021

Quelques éléments sur les nouvelles mesures sanitaires à compter du 9 août 2021.

Un nouveau décret relatif aux mesures sanitaires applicables à compter du 9 août a été publié au journal officiel du 08 août 2021.

  • Décret n° 2021-1059 du 7 août 2021 modifiant le décret n° 2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire
    https://www.legifrance.gouv.fr/jorf...
  • Il vient décliner les dispositions de la loi n° 2021-1040 du 5 août 2021 relative à la gestion de la crise sanitaire
    https://www.legifrance.gouv.fr/jorf...

Pour le transport routier, les principales dispositions sont les suivantes :

Dispositions transversales :

  • pour justifier de l’état sanitaire, les personnes soumises à la présentation d’un justificatif, peuvent s’appuyer, outre sur un certificat vaccinal complet ou un certificat de rétablissement, sur un test PCR ou antigénique de moins de 72h (au lieu de 48 h précédemment) ou d’un autotest de moins de 72 h réalisé sous la supervision d’un professionnel de santé en complément.
  • restauration routière : l’accès sans passe sanitaire pour les professionnels du transport routier en activité, sera permis dans les établissements dont la liste sera arrêtée par arrêté préfectoral.
Restaurants accessibles sans "pass sanitaire" - redirection sur le site Bison-Futé  (nouvelle fenetre)
Restaurants accessibles sans "pass sanitaire" - redirection sur le site Bison-Futé

Il convient de préciser que les établissements concernés ne sont pas réservés aux routiers. Les autres clients sont soumis à l’obligation de présentation d’un passe sanitaire. Le décret ne fixe pas de règle particulière d’exploitation des établissements.

  • Le port du masque reste obligatoire dans les transports.

Transport routier de marchandises :

  • les livraisons dans les établissements pour lesquels le public doit présenter un passe sanitaire pour y accéder, sont dispensées de la présentation d’un tel passe (IV de l’article 47-1). Cela concerne l’ensemble des établissements, évènements concernés y compris les établissements sanitaires et l’ensemble des marchandises.
    Cette dispense n’est pas limitée aux accès de service ou aux horaires non ouverts au public.

Transport routier de personnes :

  • les services collectifs réguliers interrégionaux non conventionnés (SLO) sont soumis à la présentation d’un passe sanitaire : à compter du 9 août pour les passagers et du 30 août pour les personnels (article 47-1, 10°).
  • les modalités du contrôle sont décrites à l’article 2-3 du décret : désignation notamment par les opérateurs de transport des personnes des personnes habilitées à opérer les contrôles, tenue d’un registre de ces personnes, des dates et heures pendant lesquelles ces personnes opèrent les contrôles. Le format de ces registres est libre. Ils doivent pouvoir être présentés en cas de contrôle.
  • les contrôles peuvent être réalisés par l’application TousAntiCovid Verif ou application équivalente (un cahier des charges précisera les modalités des outils alternatifs). Celle-ci fonctionne hors connexion sous réserve d’être mise à jour régulièrement des clés de lecture, sous connexion. Les opérateurs de transport n’ont pas à procéder à une vérification d’identité des passagers. La publication d’un kit d’utilisation de TAC Verif adapté aux nouveaux usages est prévue par le ministère de la santé.
  • les services occasionnels, quelle que soit la distance parcourue, les petits trains routiers touristiques, les visites touristiques commentées à bord d’autocars ou de véhicules légers ne sont pas soumis à la présentation d’un passe.
  • Les professionnels opérant du transport sanitaire sont soumis à une obligation de vaccination. En l’absence de contre-indication médicale et à titre transitoire, en alternative d’un justificatif vaccinal complet ou un certificat de rétablissement, ces professionnels peuvent présenter un test PCR, ou antigénique ou autotest réalisé sous la supervision d’un professionnel de santé de moins de 72h.
    Ces dispositions sont applicables immédiatement et jusqu’au 14 septembre 2021 inclus. A compter 15 septembre 2021 et jusqu’au 15 octobre 2021 inclus, ce justificatif doit être accompagné d’un justificatif de l’administration d’au moins une des doses d’un des schémas vaccinaux admis sur le territoire national.