Haut de page

Logo préfècture région

 Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Climat, énergie, aménagement, logement

Contenu

Signature du pacte électrique breton

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 17 décembre 2010 (modifié le 9 décembre 2011)

Fin 2009, la Bretagne ne produit que 8% de l’électricité qu’elle consomme, le reste provenant des installations de production des régions voisines.
Pour éviter l’écroulement généralisé de tension pouvant conduire à des coupures d’électricité, la Bretagne, s’est dotée le mardi 14 décembre 2010 d’un "pacte électrique" dont l’ambition est de répondre durablement aux défis auxquels elle se trouve confrontée en termes de sécurisation de son alimentation électrique pour les années à venir.
Sur la base des réunions de concertation et de travail qui se sont déroulées tout au long de l’année 2010 dans le cadre de la Conférence bretonne de l’énergie, cette signature engage désormais l’État, le Conseil régional de Bretagne et leurs partenaires, (l’ADEME, l’ANAH et RTE gestionnaire du réseau de transport d’électricité).
Le ministre chargé de l’énergie, Eric Besson, s’est associé à cette manifestation dans un message vidéo rappelant l’importance de la sécurisation de l’alimentation électrique de la Bretagne.

JPEG - 179.5 ko
Michel Cadot, Préfet de la Région Bretagne et
Jean-Yves Le Drian, Président de la Région Bretagne

Le Pacte repose de manière indissociable sur trois axes clés qui composent le "Triskell électrique breton" :

  • maîtrise des consommations d’électricité (MDE),
  • développement des énergies renouvelables (ENR),
  • sécurisation de l’approvisionnement électrique.

Pour chacun de ces trois piliers, des objectifs chiffrés et un plan d’actions multi-partenarial ont été définis pour répondre durablement aux enjeux électriques de la Bretagne.
Cette stratégie partagée entre maintenant dans une phase concrète de déploiement sur le territoire breton, via des conventions thématiques opérationnelles avec tous les acteurs prêts à s’engager : collectivités, opérateurs, professionnels, etc…

Le pacte électrique engage ainsi les signataires à :

  • mettre en œuvre des actions de Maîtrise de la Demande en Energie (MDE) destinées à diviser par 2 à l’horizon 2015 (économie de 950 GWh), puis par 3 à l’horizon 2020 (économie de 1 200 GWh), la croissance de la consommation bretonne d’électricité ,
  • porter à 3 600 MW la puissance de production d’électricité renouvelable d’ici 2020 ,
  • formuler des orientations précises sur l’aménagement des réseaux de transport et de distribution d’électricité et sur l’implantation d’un moyen de production classique, permettant d’assurer la sécurité de l’alimentation électrique bretonne.

L’année 2011 sera consacrée à la mise en place de la mise en œuvre du pacte et de son suivi, avant des étapes d’informations et de bilan dans le cadre de la conférence régionale de l’énergie.

Pied de page

Site mis à jour le 24 mars 2017
Plan du siteNous contacterSiglesMentions légalesData.gouv.frContribution | Authentification | Flux RSS