Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Climat, énergie, aménagement, logement

Signature du Pacte biogazier breton

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 12 septembre 2019 (modifié le 8 octobre 2019)

A l’occasion du SPACE, le salon international des productions animales, qui se tient à Rennes du 10 au 13 septembre, l’État, la Région Bretagne, l’ADEME, GRDF, GRTgaz et le Pôle énergie Bretagne signent le Pacte biogazier breton. Ce pacte a pour objectif de définir une stratégie collective sur la place du gaz, et principalement du gaz renouvelable, dans la production d’énergie en Bretagne.

La Bretagne, région agricole, dispose d’importantes ressources en biomasse (résidus de cultures, déjections animales, déchets liés à l’industrie agroalimentaire, biodéchets…). Ces ressources sont susceptibles de produire du biogaz grâce à leur transformation dans des unités de méthanisation.

Le réseau de distribution de gaz naturel dessert environ 30 % des communes bretonnes, ce qui correspond à une couverture de 71% de la population.

Au 1er janvier 2019, la Bretagne compte 97 unités de méthanisation. La majorité de ces installations sont des investissements agricoles : 72 sont des unités à la ferme, 5 unités centralisées, 6 collectifs agricoles, 6 stations de traitement des eaux usées, 5 installations industrielles et 2 installations de stockage des déchets non dangereux.

Afin de répondre aux objectifs nationaux et régionaux de développement du biogaz dans la consommation de gaz, l’élaboration d’un Pacte biogazier breton engage une démarche locale pour favoriser le développement de cette filière.

Les engagements du Pacte biogazier breton :

  • Augmenter la production de gaz renouvelables à partir de ressources maîtrisées

Produire du gaz renouvelable injecté équivalent à 10% de la consommation bretonne de gaz en 2025 et multiplier par 6 la production de gaz renouvelable d’ici à 2030.

  • Optimiser les valorisations du biogaz breton

Développer l’injection dans les réseaux et l’usage local du biométhane produit au service du développement des territoires bretons.

  • Structurer l’animation locale de la filière.

Accompagner le regroupement de l’ensemble des acteurs professionnels afin de structurer une filière méthanisation créatrice de valeur sur le territoire breton et permettre de défendre les spécificités bretonnes dans les débats nationaux de la filière biogaz.