Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Climat, énergie, aménagement, logement

Les Ingénieurs

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 6 août 2018 (modifié le 12 septembre 2019)

En bref : les ingénieurs assurent la conception de processus et de produits techniques, en prenant en compte des facteurs sociaux, environnementaux et économiques, en vue de la réalisation d’ouvrages diversifiés dans les secteurs publics ou privés.

1) Quelle origine historique ?

— XIVème-XVIème : émergence de la figure de l’ingénieur moderne dans la "révolution militaire" que traversent les cité-états de la Renaissance, avec l’essor de techniciens de guerre, artilleurs et experts en fortifications. Le terme d’ingénieur est popularisé par les fonctions de Vauban au service de Louis XIV.

— XVIIème : Constitution de corps de métier au sein de l’ingénierie militaire : le génie en 1691 et l’artillerie en 1755

— XVIIIème : Création de corps d’ingénierie dans le secteur du civil : le corps des ponts et chaussées( 1716) qui est chargé des voies de communication et le corps des mines (1790) qui est chargé d’accompagner le développement industriel. En outre, de nombreuses écoles voient le jours, notamment l’École centrale des travaux publics en 1794, la future École polytechnique.

— XIXème siècle : La première et la deuxième révolution industrielles sont mises en œuvre par les ingénieurs sur le territoire français. Ils étendent leur autorité et assoient leur statut professionnel, en contribuant à la consolidation des institutions étatiques et l’installation d’établissements productifs, mais aussi à l’aménagement du territoire (équipements, infrastructures et réseaux, etc…).

— XXème-XXIème siècle : Avec la technicisation des sociétés contemporaines, le métier d’ingénieur s’est propagé dans des milieux et secteurs très divers : agriculture, informatique, administrations, environnement, relations humaines, développement durable, etc… En 1934, le titre d’ingénieur diplômé est soumis à l’agrément de la Commission des Titres d’Ingénieur. Aujourd’hui, les ingénieurs exercent généralement des fonctions de direction, d’encadrement et de coordination, de régulation et d’inspection, d’étude et d’expertise.

2) Quel cadre juridique ?

- le métier d’ingénieur est une profession non réglementée, l’accès à la profession et l’usage du titre sont libres.

- mais de fait, le titre "d’ingénieur diplômé", qui permet de pleinement avoir accès aux emplois d’ingénierie, est délivré par une formation professionnelle soumise à l’agrément de la Commission des titres d’ingénieur, et qui aboutit à une habilitation annuelle par décret de l’État

- il existe également un titre "d’ingénieur en …" qui est certifié par la Société Nationale des Ingénieurs Professionnels de France (SNIPF) pour reconnaître un individu capable d’assurer sa fonction dans un domaine particulier.

Législatif

- les articles L. 642-1 et suivants du Code de l’éducation traitent des modalités de fonctionnement des formations technologiques longues, et notamment encadrent et définissent la délivrance du titre "d’ingénieur diplômé"

Études scientifiques et techniques
- études d’impacts et de risques
- études évaluatives et prospectives
- études de faisabilité et d’opportunité
- études budgétaires, bilans et plans de financement

Coordination et conduite de projets territoriaux et urbains
- coordination et animation
- management de projet

Animation de projets territoriaux et urbains
- communication et promotion
- concertation et participation

Production de connaissances et de savoirs
- recherche fondamentale et appliquée
- enseignement et formation
- diffusion et vulgarisation

4) Chez quels acteurs ?

Les ingénieurs travaillent aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé ; au regard de l’outil "Portail des 7 familles d’acteurs", on les retrouve notamment dans :
- les services de l’État
- les établissements publics
- les collectivités territoriales
- les bureaux d’études techniques
- les promoteurs immobiliers, les aménageurs-lotisseurs, les entreprises sociales de l’habitats, etc…
- les agences de développement économique, les SEM et SPLA, les ATD, etc…

5) Quels organismes fédérateurs ?

Niveau international
- la Fédération Européenne d’Associations Nationales d’Ingénieurs (FEANI)

Niveau national
- l’association des Ingénieurs Et Scientifique de France (IESF)
- la Société Nationale des Ingénieurs Professionnels de France (SNIPF)

Niveau régional
- l’Association des Ingénieurs et Cadres Bretons (ACB)

Retour à l’outil "Panorama des Métiers et des Disciplines"

Fiche réalisée par DDTM29 / Conseil en Stratégies Territoriales (septembre 2018)