Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Climat, énergie, aménagement, logement

Les Architectes

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 6 août 2018 (modifié le 12 septembre 2019)

En bref : Les architectes sont des professionnels qui conçoivent et spatialisent des projets public ou privés, qu’il s’agisse d’un bâtiment, d’un projet d’aménagement, ou plus largement un projet de territoire.

1) Quelle origine historique ?

— Antiquité : les premières mentions du métier d’architecte remonte à l’antiquité grecque pour désigner d’un spécialiste de la conception de bâtiment, ayant un statut de maître charpentier sur les chantiers. L’œuvre de Vitruve, De Architectura témoigne d’une profession exerçant un art libéral polyvalent (arithmétique, charpenterie, histoire, maçonnerie, philosophie, musique, jurisprudence, etc…)

— XIVème-XVIème siècle : dans le contexte de la Renaissance, les arts libéraux s’émancipent et des architectes se distinguèrent des autres métiers du bâtiment, faisant valoir la nature intellectuelle et artistique de leurs démarches. La nouvelle clientèle fortuné, que constitue les princes, riches marchand et la bourgeoisie naissante, alimenta cette représentation inspriée du métier.

— seconde moitié du XIXème : dans les années 1860, pour répondre à la concurrence des corps de métiers d’ingénieur, la profession d’architecte va se structurer : en 1866, l’École des Beaux-arts délivre des diplômes d’architectures reconnus par l’État, et, en 1877, la Société des Architectes Diplômés du Gouvernement est fondé.

— 1914 : le titre d’architecte DPLG est reconnu par décret du Conseil d’État

— 1971 : dans le sillage de Mai 68, un décret rattache l’enseignement de l’architecture au ministère chargé de la Culture et fonde des Unités Pédagogiques d’Architecture au sein des universités. Les architectes sortent des Beaux Arts et s’émancipent de la tutelle de l’État.

— 1977 : une loi relative à l’architecture en France encadre la profession d’architecte depuis la formation jusqu’aux pratiques, en passant par les recours obligatoires à la profession.

— 2005 : une ordonnance gouvernementale révise l’organisation de la profession mettant en place un nouveau système de diplômes et d’habilitation reconnues par l’État, d’obligation ou non de recours à un architecte, etc…

2) Quel cadre juridique ?

Le métier d’architecte est particulièrement réglementé, pour exercer la profession, il faut :
- un diplôme d’architecture reconnu par l’État
- être inscrit à l’Ordre régional des Architectes
- cotiser à l’Ordre National des Architectes
- avoir souscrit à une assurance professionnelle
- avoir passé une habibilitation à exercer la maîtrise d’oeuvre en nom propre (HMNOP)

Législatif

- les articles 9 et suivants de loi portant sur l’architecture encadre la profession d’architecte

- la loi n°85-704 relative à la Maîtrise d’Ouvrage Publique et ses rapports avec la maîtrise d’oeuvre privée encadre les relations entre les architectes et les collectivités publiques

3) Quels domaines en urbanisme et en aménagement ?

Production d’étude architecturale, préalable et opérationnelles
- diagnostic architectural, état des lieux et prospectives
- étude de faisabilité (structure, thermiques, acoustiques, etc…)
- dessin technique de projet (plan de masse, coupes, perspectives, etc…)

Participation aux document réglementaire d’urbanisme et d’aménagement
- volet architectural des projets de territoires
- documents réglementaires d’urbanisme (SCoT, PLU(i), PLU, etc…) et d’aménagement (ZAC, ZAD, lotissements, etc…)
- documents de protection du patrimoine (secteurs sauvegardés, AVAP, monuments historiques, etc…)

Extrait des prescriptions architecturales dans le cadre de l’aménagement d’un éco-lotissement… Source : Commune de Saint-Thual

Coordination et conduite de projets territoriaux et urbains
- pilotage et animation
- maîtrise d’œuvre

Un architecte assurant sur le site du chantier la mise en œuvre d’un projet de construction…

Animation de projets territoriaux et urbains
- communication et promotion
- concertation et participation

Un atelier d’information et de participation par des architectes à destination des habitants d’un quartier… Source : Architecture In Vivo

Production de connaissances et de savoirs
- recherche fondamentale et appliquée
- enseignement et formation
- diffusion et vulgarisation


Projet de bibliothèque à l’ENS d’Architecture de Bretagne au service des étudiants et des enseignants chercheurs….

4) Chez quels acteurs ?

Les architectes travaillent aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé. Au regard de l’outil "Portail des 7 familles d’acteurs", on les retrouve notamment dans :
- les services de l’État (Architectes et Urbanistes de l’État, Architectes-Conseils de l’État, etc…)
- les établissements publics
- les collectivités territoriales
- les bureaux d’étude, agences et cabinets
- les promoteurs immobiliers, les aménageurs-lotisseurs, les entreprises sociales de l’habitats, etc…
- les CAUE, AU
- les organismes de formation

5) Quels réseaux et organismes fédérateurs ?

- en France plus de 30 000 individus sont inscrit au tableau de l’Ordre des architectes, dont environ 1 000 en Bretagne

Niveau national
- le Conseil National de l’Ordre des Architectes (CNOA)
- l’Union Nationale des Syndicats Français d’Architecture (UNSFA)
- le Syndicat de l’Architecture
- la Société Française des Architectes

Niveau régional
- le Conseil Régional de l’Ordre des Architecte de Bretagne

Retour à l’outil "Panorama des Métiers et des Disciplines"

Fiche réalisée par DDTM29 / Conseil en Stratégies Territoriales (septembre 2018)