Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Prospective, évaluation, développement durable
 

Le pays de Brocéliande

DIREN Bretagne, 1 rapport, 2003
 
 

Contenu du profil

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 17 décembre 2010 (modifié le 5 janvier 2011)

Après une présentation générale du Pays, le profil environnemental du pays d’Auray est abordé sous l’angle de huit thématiques  :

  1. biodiversité et milieux naturels
  2. qualité du cadre de vie (paysage, patrimoine)
  3. prélèvement des ressources naturelles
  4. production et consommation énergétique
  5. risques naturels et technologiques
  6. production de pollution et qualité des milieux
  7. déchets
  8. implication des acteurs et de la population

Pour chacune de ces thématiques, sont déclinés successivement :

  • un diagnostic synthétique
  • un bilan environnemental (forces - faiblesses, opportunités).

Ce diagnostic synthétique est fondé sur les éléments de connaissance disponibles résultant d’inventaires naturalistes (ZNIEFF), de l’état des protections mises en place, de statistiques (INSEE, RGA, observatoires régionaux), de suivis administratifs et techniques (Agence de l’Eau, DRIRE) …

Les cartes présentées résultent d’un traitement géographique des données, soit que certaines aient fait l’objet d’un géoréférencement (notamment celles relatives à la biodiversité), soit qu’elles puissent être rapportées à une unité territoriale géoréférencée (commune, canton).

Le champ de l’environnement ainsi abordé privilégie une approche territoriale - état des milieux et du territoire, et pressions s’y exerçant -, dans l’optique de mettre en évidence les interactions entre les activités humaines d’une part, et l’état des territoires et des milieux d’autre part. Ne sont pas abordés certains thèmes, habituellement considérés comme relevant au sens large du champ de l’environnement, telle la santé publique.

Cette approche délibérément territoriale, répond à l’ambition du document, qui est de mettre à disposition des acteurs de chaque Pays et à l’échelle de ces territoires des éléments de connaissance fondamentaux nécessaires à l’élaboration des orientations de planification territoriale.

C’est aussi un regard régional sur le Pays, et par là-même une invitation auprès des acteurs locaux à le discuter, le compléter, le prolonger.

Ainsi, à l’issue de la présentation thématique, sont proposées de manière synthétique, des pistes pour des programmes d’action répondant aux sensibilités du territoire mises en évidence, dans une logique de développement durable de ce dernier.

Téléchargement du document : Porfil environnemental du pays de Brocéliande (format pdf - 5.8 Mo - 17/12/2010)

Présentation générale du Pays

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 17 décembre 2010 (modifié le 7 janvier 2011)

Le Pays de Brocéliande regroupe 5 Communautés de communes :

  • la Communauté de communes de Brocéliande (12 627 habitants) ;
  • la Communauté de communes du Pays de Bécherel (8 536 habitants) ;
  • la Communauté de communes du Pays de Montauban (8 578 habitants) ;
  • la Communauté de communes du Pays de Montfort (19 411 habitants) ;
  • la Communauté de communes du Pays de Saint-Méen-le-Grand (8 531 habitants).

Sa population (57 683 habitants au dernier recensement, + 7,3 % en 10 ans) se répartit entre :

  • 4 communes principales :
    • MONTFORT-SUR-MEU : 5 412 habitants,
    • MONTAUBAN-DE-BRETAGNE : 4 042 habitants,
    • BRÉAL-SOUS-MONTFORT : 3 825 habitants,
    • SAINT-MÉEN-LE-GRAND : 3 566 habitants,
  • et 39 communes rurales qui regroupent ensemble 71 % de la population.

La densité de la population est de 62 habitants au km², un quart des communes comptant moins de
40 habitants au km².

Si le territoire du Pays est fortement marqué par le massif forestier de Paimpont
(8 000 ha) et les milieux naturels associés (étangs, landes, tourbières), l’agriculture est la principale utilisation des sols avec un contraste Nord / Sud :

  • au Nord, ce sont les terres labourées qui prédominent (60 % de la SAU en moyenne sur les cantons de BÉCHEREL, MONTAUBAN-DE-BRETAGNE, SAINT-MÉEN-LE-GRAND), sur les surfaces en herbe (30 % de la SAU),
  • au Sud (canton de MONTFORT-SUR-MEU, et PLÉLAN-LE-GRAND), le territoire est fortement marqué par le massif forestier de Paimpont, et des surfaces en herbe plus importantes (40 % de la SAU).