Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Prospective, évaluation, développement durable

Artificialisation des sols en Bretagne 2011-2014

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 24 octobre 2017

L’indicateur statistique de suivi de l’artificialisation a été défini dans le cadre de la charte pour une gestion économe du foncier, signée en Bretagne par 135 partenaires. Est considérée comme artificialisée toute surface destinée aux habitations, activités, réseaux de transport et espaces associés, par opposition aux surfaces agricoles et naturelles.

La Bretagne se place au 3e rang des régions ayant le plus fort taux d’artificialisation derrière l’Ile-de-France et les Hauts-de-France.

L’analyse porte sur l’évolution de l’artificialisation des sols entre le 1er janvier 2011 et le 1er janvier 2014, ou sur le « stock » au 1er janvier 2014 lorsque le pas de temps n’est pas suffisant pour faire apparaître de réelles tendances. Elle a été réalisée à différents niveaux géographiques estimés adaptés à chacune des approches abordées.