Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Climat, énergie, aménagement, logement

5e rencontre régionale Ecoquartiers (10 mars 2016) : Reconquête urbaine à toutes les échelles

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 1er avril 2016 (modifié le 13 juin 2019)

Cette rencontre régionale s’est déroulée le 10 mars 2016 dans l’amphithéâtre du Lycée Freyssinet, à Saint-Brieuc.

Elle a réuni près d’une centaine de participants issus d’horizons divers : 60% représentant les collectivités, 30 % les services de l’Etat (DGALN, DREAL, DDTM, DRAC et CEREMA) et 10 % les partenaires et professionnels.

Après une présentation des lieux et la bienvenue de Monsieur Caro, proviseur du Lycée Freyssinet, la journée a été introduite par :

Bruno Joncour, maire de Saint-Brieuc.
Il s’est félicité de la reconnaissance accordée par l’État avec la labellisation EcoQuartier du quartier l’Europe en 2015.
Il s’est également réjoui de la tenue à Saint-Brieuc de cette rencontre d’intérêt régional.

Pierre Lambert, préfet des Côtes-d’Armor
Le préfet a notamment souligné l’intérêt du processus de labellisation et l’image positive incarnée par la démarche EcoQuartier, l’enjeu de maîtrise des consommations foncières ainsi que la qualité du relais mené localement par la DREAL et les 4 DDTM.

Marc Navez, DREAL de Bretagne
Il a notamment félicité l’efficacité du réseau DREAL / 4 DDTM et sa valeur d’exemplarité pour illustrer la nouvelle forme de l’ingénierie d’un Etat "accompagnateur" et "incitateur", soulignant l’enjeu de mettre en place les outils adéquates aussi bien au niveau national qu’au niveau local.

Le programme était centré sur la question des échelles du territoire :

1- à l’échelle régionale
"Les écoquartiers et la spécificité bretonne"
Daniel LE COUEDIC, architecte-urbaniste, historien et enseignant
Après avoir rappelé la singularité de la Bretagne avec d’une part, un taux d’habitat individuel largement supérieur à la moyenne nationale (71% / 54%) et d’autre part, une urbanisation historiquement "mosaïquée" (petites villes, bourgs et villages), il a relativisé la question de l’étalement urbain, qui si elle est bien une réalité, n’est pas comparable à celle d’autres territoires.
Il a ensuite souligné le caractère emblématique de l’habitat individuel, qui selon lui est tout à fait compatible avec l’enjeu de maîtrise du foncier et de réduction de l’empreinte écologique, à condition de se combiner avec la revitalisation des centralités rurales dans une logique de projet de développement durable global.
Il a conclu en considérant l’enjeu de la qualité architecturale (constructions, espaces publics,…) pour que cette densité soit "désirable", permettant ainsi de combiner "le désir et la raison"

2- à l’échelle d’une agglomération
"Saint-Brieuc, de la ZUP à l’EcoQuartier"
Daniel KAHANE (architecte-urbaniste maître d’oeuvre du projet d’ensemble) et Marie-Claude DOURION (maire adjointe, chargée de l’urbanisme)
Ils ont expliqué la configuration et les enjeux urbains de l’agglomération de St Brieuc, exposé les grandes lignes de la stratégie urbaine et présenté le projet "Europe" qui a fait l’objet de la labellisation.
Ils ont largement développé l’enjeu de l’association des habitants et des partenaires, considérée comme un élément déterminant dans la réussite de cette opération qui a combiné de la déconstruction et de la reconstruction à l’échelle d’une ancienne ZUP.

3- à l’échelle des bourgs en milieu rural
"Redynamiser les centres-bourgs, quartiers de l’espace communautaire"
Jean MALAPERT (Pdt de la CC de Coglais Communauté), Déborah TROADEC (chef de projet à la CC) et Frédéric GEOFFROY (paysagiste-urbaniste au cabinet Origami)
Le président a présenté la démarche entreprise autour d’ilots répartis sur trois communes de Coglais Communauté.
Il a insisté sur l’enjeu de mobilisation du partenariat et de l’ingénierie autour du projet, sur l’enjeu de qualité pour "redonner envie d’habiter les bourgs plutôt que des lotissements neufs", sur l’enjeu de"travail "en douceur autant avec le site que avec la population", sur l’enjeu de travail simultané aux différentes échelles (celle du logement, de la parcelle, de la rue, du quartier, du bourg et plus globalement celle du territoire)
Il a également souligné l’enjeu de mobilisation des propriétaires privés, considérant qu’il appartient au projet global de susciter et de coordonner les initiatives.

Un film relatif à cette démarche et intitulé "Revitaliser les cœurs de bourgs" a été présenté aux participants.

Coglais_-_Revitaliser_les_coeurs_de_bourgs_cle7c7ef7

4- à l’échelle du bâti
"Recyclage du bâti"
Marie-Thérèse GRIPPAUDO (maire-adjointe de la commune nouvelle du Méné), Philippe MADEC (architecte-urbaniste-enseignant) et des représentants du Team Bretagne "Solar Décathlon"
L’enjeu du projet porté par une équipe d’étudiants, issue d’une dizaine d’établissements bretons, est de développer une méthode de recyclage des maisons du XIXème siècle, typiques de nos centre-bourgs : recomposition fonctionnelle et qualitative des espaces, utilisation de matériaux bio-sourcés, performance thermique, mutualisation d’espaces, de services ou d’équipements (chambre d’ami, laverie, jardin, source de production d’énergie renouvelable, et même une voiture…).
La démarche a pour ambition de redonner envie d’habiter les centre-bourgs, de rompre avec leur dévalorisation et de multiplier les initiatives à partir des deux cas d’écoles ainsi étudiés.
La candidature au concours international "Solar Décathlon" permettra de réaliser un prototype en grandeur réelle, avec en toile de fond l’essaimage du concept à l’échelle des bourgs bretons.
Philippe MADEC a conclu la séquence en observant que les jeunes architectes ne se donnent plus pour objectif "d’être des artistes et de faire de beaux objets neufs", mais de se positionner sur l’existant et d’être inventif pour développer des solutions "durables".

Cette journée était également l’occasion de présenter la poursuite de travail de clarification du rôle des acteurs de l’urbanisme et de l’aménagement en Bretagne.
François MARTIN, référent EQ à la DDTM29
a présenté l’outil "Mais qui fait quoi ?". Il a rappelé le premier volet "Mandala" déjà présenté aux 4èmes Rencontres EQ fin 2014 (Rennes et Brest).
Il a ensuite fait un focus sur le second volet "portail des acteurs", dont l’objectif est de proposer à l’ensemble des porteurs de projet, une liste la plus complète possible de fiches présentant les acteurs et précisant leur posture vis-à-vis du projet.
L’outil complet (les fiches + la possibilité de créer son propre mandala) devrait être accessible à la fin de l’année 2016 depuis internet.

Une intervention du CAUE 22 a permis de faire un zoom sur un de ces acteurs.
Eric PARIZE (DDTM 22) et Christophe GAUFFENY (directeur du CAUE22)

Cette rencontre régionale Ecoquartiers a été clôturée par Gérard FALLON, directeur de la DDTM des Côtes-d’Armor.

Deux autres évènements ont été organisés dans le cadre de cette journée :

- l’exposition de maquettes et de panneaux d’informations de la team Solar Decathlon dans le hall d’accueil du lycée.

- la visite guidée du quartier l’Europe (à l’issue de la rencontre)

En référence à cette manifestation, vous trouverez les documents suivants à télécharger :
- les actes de cette journée.
- le programme de cette journée.
- le diaporama relatif à la séquence Actualités présentée par Jean-Théophile GANDON, référent EQ de la DREAL

Vous pouvez également visionner les vidéos de plusieurs séquences :
- "Les écoquartiers et la spécificité bretonne" avec Daniel Le Couédic - 35mn32

20160310_journee_ecoquartier_-_partie_1_cle08ac8a

- "Saint-Brieuc, de la ZUP à l’EcoQuartier" avec Marie-Claire Diouron et Daniel Kahane - 28mn44

20160310_journee_ecoquartier_-_partie_2_cle09cb69

- "Recyclage du bâti" avec Marie-Thérèse Grippaudo, Daniel Madec, Olivier Hélary et Nathanaël Gilet - 45mn39

20160310_journee_ecoquartier_-_partie_3_cle0442d1

Crédits photos : Stéphane_Mahé@DREAL_Bretagne et Eric_Parize@DDTM22
Crédits texte : François_Martin@DDTM29


Télécharger :