Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Climat, énergie, aménagement, logement
 

1 - Le Mandala des 4 postures autour d’un projet

 
 

Le Mandala des quatre postures autour du projet partagé

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 3 juin 2019 (modifié le 12 septembre 2019)

Mais au fait, que dit la loi ?

"Le territoire français est le patrimoine commun de la nation. Les collectivités publiques en sont les gestionnaires et les garantes dans le cadre de leurs compétences. En vue de la réalisation [d’un développement territorial durable (équilibré, qualitatif, diversifié, respectueux de l’environnement, etc…)], elles harmonisent leurs prévisions et leurs décisions d’utilisation de l’espace dans le respect réciproque de leur autonomie."

Ce sont les articles L101-1 et L101-2 du Code de l’Urbanisme qui donnent la réponse !

La notion de "projet partagé"

Un atelier projet (photo DDTM56/LD)

"L’important n’est plus de savoir qui a autorité, mais ce qui fait autorité. Et ce qui fait autorité, c’est le projet partagé ". telle est la conclusion de Philippe MADEC, architecte et urbaniste breton, architecte-conseil de l’État, conseiller spécial du Grenelle de l’Environnement en 2007 et lauréat en 2012 du "Global Award for Sustainable Architecture".

Le "mandala" : quatre postures autour du "projet partagé"

Le "mandala" met en synergie les 4 postures suivant lesquelles peuvent se positionner les acteurs du projet, qu’il s’agisse d’un projet d’urbanisme (un SCoT, un PLUi…), d’un projet d’aménagement (un nouveau quartier, un centre bourg, un espace public, …), ou d’un projet de parc éolien ou de chantier participatif :
- la posture de "Maîtrise d’ouvrage"= celui qui paye et qui décide ou délibère…
- la posture de "Maîtrise d’usage"= les bénéficiaires du projet…
- la posture de "Prestataire"= l’ingénierie spécifique au projet…
- la posture de "Partenaire Institutionnels" = les différentes collectivités oàu organismes impliqués au regard de leur mission respective

À noter :
- un même acteur peut tout à fait, en fonction de ses missions légales et de la nature du projet, intervenir sur une ou plusieurs postures.
- aucun acteur n’est placé au centre ; au centre, c’est le projet…partagé !

- Version 3.0 développée en septembre 2018 -

Faire "son mandala" pour organiser son propre projet

C’est très simple ! Vous allez pouvoir inscrire le nom des acteurs de votre propre projet, de les assembler autour de votre projet partagé. Vous pourrez l’imprimer, l’emmener en réunion, et le modifier autant de fois que nécessaire.

Retour vers le portail "Mais Qui Fait Quoi en Urbanisme et en Aménagement"