Logo préfècture région
dreal   Bretagne
Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement
 

Le répertoire des logements locatifs des bailleurs sociaux en Bretagne - RPLS

- 175 400 logements locatifs sociaux en Bretagne au 1er janvier 2018

- Le répertoire du parc locatif social (RPLS) permet de connaître chaque année le
parc social de logements ordinaires, ses caractéristiques (types d’habitat, typologies, loyers, …), son évolution (nouvelles mises en service, réhabilitations, démolitions, ventes) et les principaux indicateurs relatifs à sa gestion (rotation, vacance).

La DREAL Bretagne et l’ARO habitat Bretagne travaillent en partenariat pour l’interprétation des résultats et l’identification des principales évolutions.

 
 

Le 4 pages Parc locatif des bailleurs sociaux au 1er janvier 2018

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 3 juin 2019

Les grandes tendances au 01.01.2018

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 3 juin 2019

- 175 400 logements locatifs sociaux en Bretagne au 1er janvier 2018
- Une croissance du parc de 2 % sur un an
- Un taux de mobilité en baisse (11,6 %), qui reste supérieur au taux de la métropole hors Ile-de-France (10,6 %)
- Un taux de logements vacants de 2,5 % dont 1,0 % depuis plus de 3 mois
- Un loyer mensuel moyen qui s’établit à 5.23 €/m²

Au 1er janvier 2018, le parc des bailleurs sociaux bretons comprend 175 400 logements, soit 3,6 % du parc national. Le parc a ainsi augmenté de 2 % en un an, pour 1,8 % au niveau national. La proportion de logements sociaux dans les résidences principales est nettement inférieure en Bretagne à celle des autres régions (11,8 % pour 16,3 % en France métropolitaine), en lien avec un taux de propriétaires plus élevé.
Près des deux-tiers du parc sont concentrés dans les sept plus grandes aires urbaines bretonnes, dont Rennes Métropole (24,9 %), Brest Métropole (10,7 %) et Lorient Agglomération (9,6 %).

Baisse des mises en location

Les mises en service sont en baisse de 24 % en 2017, avec 2 900 nouveaux logements contre 3 800 en 2016. Avec une baisse de 33 %, l’Ille-et-Vilaine contribue largement à cette évolution négative. Dans ce département, les mises en service avaient été nombreuses en 2016. C’est dans le Finistère que la baisse est la plus modérée en 2017 (- 7 %). Le nombre de mises en service est en baisse de 23 % dans le Morbihan et de 15 % dans les Côtes-d’Armor.
En Bretagne, la part des maisons individuelles dans l’ensemble du parc des bailleurs sociaux est plus importante que dans la métropole (22,6 % pour 20,2 % en France métropolitaine hors Ile-de-France). De fortes disparités existent entre les territoires : en Ille-et-Vilaine, 15,7 % des logements des bailleurs sociaux sont des maisons ; cette proportion est plus de deux fois supérieure dans les Côtes d’Armor (41,3 %) ; elle est de 21,2 % dans le Morbihan et 25 % dans le Finistère.

Les mises en service en 2017 ont été financées à 57% par un PLUS, 28 % par un PLA-I et 13 % par un PLS.

Plus de la moitié des démolitions dans les Côtes-d’Armor

Dans le même temps, 780 logements sont sortis du parc (démolitions, ventes, changements d’usage, dont 378 démolitions). Plus de la moitié des démolitions ont eu lieu dans les Côtes-d’Armor. La proportion de ventes par rapport à l’ensemble du parc reste peu importante en Bretagne (0,15 %, pour une moyenne française de 0,21 %).

Baisse de la mobilité et de la vacance

La mobilité dans le parc de la région Bretagne baisse cette année : 11,6 % des logements ont fait l’objet d’un emménagement en 2017, pour 12,4 % l’année précédente. L’écart à la moyenne en France métropolitaine hors Ile-de-France est de 1 point en faveur de la Bretagne, pour 1,5 point de différence l’année précédente.
Au 1er janvier 2018, la vacance baisse : 2,5 % des logements sont vacants contre 2,7 % au 1er janvier 2017. La vacance baisse en Ille-et-Vilaine et dans le Morbihan, alors qu’elle augmente dans les Côtes-d’Armor et le Finistère. L’écart avec la France métropolitaine hors Ile-de-France évolue peu (0,8 point de vacance en moins en Bretagne). La vacance reste nettement inférieure à celle des régions voisines.

Des loyers pratiquement stables

En janvier 2018, le loyer mensuel moyen par m² de surface habitable s’élève à 5,23 euros, soit 0,5 % de plus qu’un an auparavant

Une bonne performance énergétique du patrimonial social en Bretagne
Répartition du parc social par classe d’énergie au 1er janvier 2018 (selon la date de construction)

Données par organisme


Télécharger :

Représentations cartographiques par EPCI

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 3 juin 2019

Les mises en location

de 2013 à 2017

Le parc et son évolution sur 5 ans

Le loyer au 01/01/2018

La mobilité et son évolution sur 5 ans

- la mobilité en 2017

- la variation de mobilité entre 2012 et 2017

La vacance au 01/01/2018


Télécharger :

Historique des principaux indicateurs RPLS en Bretagne

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 3 juin 2019

Parc* de logements entre 2012 et 2018


Mises en service entre 2011 et 2017


Données téléchargeables

RPLS 2013 à 2018 principaux indicateurs par département, commune et EPCI (format xlsx - 11.1 Mo - 18/04/2019)

RPLS 2013 à 2018 principaux indicateurs par EPCI-communes (format xlsx - 6.8 Mo - 08/03/2019)

RPLS 2012* (format xls - 195.5 ko - 06/02/2014)

RPLS 2011* (format xls - 368 ko - 20/03/2012)

*Les données de 2011 et 2012 portent sur l’ensemble du parc, y compris les logements non conventionnés des SEM
Les données entre 2013 et 2018 portent sur l’ensemble du parc excepté les logements non conventionnés des SEM

Les données nationales

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 3 juin 2019 (modifié le 4 juin 2019)
  • Site national

- données nationales

  • 4 pages national

- 

-  4 pages national au 01/01/2018 (format pdf - 2 Mo - 18/04/2019)