Logo préfècture région
dreal   Bretagne
Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement

Point sur la situation hydrologique en Bretagne au début du mois de septembre 2012

publié le 6 septembre 2012 (modifié le 17 septembre 2012)

Pluviométrie (source : Météo France)

Les pluies sont plutôt concentrées en début de mois, ensuite les 14 et 15, puis en fin de période après le 23. Les cumuls mensuels représentent plus de 50 mm de pluie sur une bonne moitié de la Bretagne, à l’ouest d’une ligne Paimpol-Redon, ce qui correspond à un excédent de plus de 25 % par endroit.
Le Goëlo (20 à 30 mm), une fois encore, et le bassin rennais (10 à 20 mm) accusent une faible pluviométrie, pour un déficit autour de 25 %, localement plus de 50 % au nord de Rennes.
Carte_cumul_precipitation_aout_2012
Le bilan de l’année hydrologique (septembre à août) oscille autour de la normale, la pluviométrie étant légèrement excédentaire sur la pointe bretonne, et un peu déficitaire, moins de 25 %, sur le reste de la région.
Carte_rapport_normale_cumul_1981_2010_precipitation_depuis_septembre
Sans surprise pour cette période, le bilan hydrique potentiel du mois présente des valeurs négatives. Le bilan annuel est contrasté : entre 400 et 600 mm sur le Finistère, alors que le bassin rennais affiche moins de50 mm.
Carte_cumul_pluies_efficaces_depuis_septembre

Débits des cours d’eau (source : DREAL)

Comme les trois mois précédents, l’ambiance générale reste plutôt humide (les 2/3 des cours d’eau présentent des débits supérieurs à la moyenne interannuelle d’août), mais de zones plus sèches se développent "en tâche d’huile" autour des noyaux identifiés les mois précédents, l’est des Côtes d’Armor et le nord de l’Ille et Vilaine.
Carte_hydraulicite
Quelques bassins renouent même avec des valeurs nettement déficitaires pour la période (moins de 60 % de la moyenne d’août), en particulier l’Arguenon et les cours d’eau du Penthièvre, et dans une moindre mesure le sud-est du bassin de la Vilaine.
Graphique_hydraulicite
Le gradient est-ouest noté les mois précédents s’estompe donc au profit d’une situation qui différencie un quart nord-est de la région légèrement déficitaire du reste du territoire largement excédentaire :
Carte_debits_moyens_mensuels_comparaison_avec_moyennes_et_minima_connus
Les moyennes mensuelles s’établissent :
-  au moins au niveau des quinquennales humides sur tout le Finistère, et davantage encore au nord du département où l’on reste proche des valeurs des étés très arrosés de 2000 ou 2007,
-  autour des quinquennales humides sur l’essentiel du Morbihan (hors bassin de l’Oust),
-  entre les médianes et les quinquennales humides dans le Trégor costarmoricain, sur la majeure partie du bassin de l’Oust et sur l’amont du bassin de la Vilaine,
-  proches des médianes sur le bassin du Couesnon, le Goëlo et les affluents de la Vilaine en aval de Rennes,
-  et de l’ordre des quinquennales sèches sur l’est des Côtes d’Armor, où la situation s’est (légèrement) détériorée depuis le mois dernier.
Carte_debits_moyens_mensuels_caracterisation_debits
Les débits minima sont enregistrés au cours de la dernière décade, en fin de mois sur l’est de la région, un peu plus tôt sur l’ouest. Les valeurs atteintes donnent à peu près les mêmes indications que les moyennes mensuelles ; les valeurs les plus déficitaires ne dépassent pas les quinquennales sèches.
Carte_debits_de_base
Cette baisse des débits conduit une grande partie des cours d’eau de l’est de la région à des valeurs inférieures au 1/10°, voire inférieures au 1/20°, du module. Cela commence à être le cas également sur les bassins les plus sensibles de l’ouest ( Actualisation au 16 septembre 2012 (format pdf - 605.4 ko - 17/09/2012)  : peu de changement, confirmation du fléchissement sur les bassins schisteux du Finistère)
Hormis le secteur compris entre St Brieuc et St Malo, la situation hydrologique continue donc à être plutôt favorable en cette fin d’été.

Un premier bilan de l’année hydrologique septembre 2011-août 2012 peut être esquissé, il montre globalement un très fort déficit lié à la conjonction de 2 événements : la fin de la sécheresse automnale 2011, suivie presque aussitôt par un nouvel épisode assez exceptionnel qui a duré tout l’hiver.
Contrairement à ce qu’on observe pour la pluviométrie, le "printemps pourri", s’il a donné lieu à de forts débits, n’a pas permis de rétablir l’équilibre à l’échelle annuelle. C’est particulièrement vrai sur l’est de la région, où la nature plutôt "ruisselante" des bassins génère habituellement de forts débits en hiver en réponse aux précipitations, ce qui ne s’est pas (ou peu) produit cette année.
Hydraulicite_annuelle_2011-2012

Piézométrie (Source : BRGM)

(…) une grande partie des nappes de Bretagne présentent un niveau en baisse (76 % des piézomètres du réseau). Cette baisse, bien répartie sur les quatre départements bretons, est observée dans les endroits où il n’y a pas de pluie efficace (…)

(…) des niveaux de nappe stables (22 % des piézomètres). Cette stabilité est liée aux pluies survenues autour des 17 et 24 août qui ont atténué temporairement la baisse estivale (…)

(…) un niveau en hausse est observé à St-Ségal dans le Finistère (…)

(…) un état de remplissage des aquifères à fin août majoritairement (61 % des piézomètres) proche de la moyenne saisonnière (…). Malgré le léger déficit pluviométrique sur l’année hydrologique (septembre 2011 à août 2012), ces niveaux, bien répartis sur les départements bretons, montrent que les pluies efficaces ont rechargé suffisamment les nappes. (…)

(…) des niveaux de nappe supérieurs à la moyenne saisonnière sont également présents (35 % des stations) surtout dans le Finistère et le Morbihan (…) Ces niveaux sont consécutifs à la bonne recharge de fin avril-début mai 2012 : ils proviennent donc de niveaux déjà supérieurs à la moyenne à fin juillet 2012.

(…) deux niveaux de nappe inférieurs à la moyenne saisonnière restent cependant visibles en Ille-et-Vilaine et dans les Côtes d’Armor. (…)
Carte_piezometrie
(…) Durant cette année hydrologique à léger déficit pluviométrique, les pluies efficaces ont rechargé les aquifères de façon discontinue mais suffisante. Quelques pluies efficaces ont atténué temporairement la baisse estivale des nappes qui se poursuit. L’état de remplissage actuel des réserves souterraines est majoritairement proche de la moyenne saisonnière.

Texte complet, graphiques et carte consultables sous
http://www.observatoire-eau-bretagne.fr/Media/Documentation/Bibliographies/Bulletin-du-reseau-piezometrique-de-Bretagne

Mesures réglementaires de restriction des usages de l’eau

Ille et Vilaine : un nouvel arrêté de mise en alerte sur les communes du bassin de la Chère, limitrophe de la Loire-Atlantique, a été adopté le 03 septembre.

Bilans nationaux de la situation hydrologique et des mesures de restriction disponibles sous
http://www.eaufrance.fr/?rubrique214
et
http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/propluvia/faces/index.jsp