Logo préfècture région
dreal   Bretagne
Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement

Point sur la situation hydrologique en Bretagne au début du mois de mai 2012

publié le 15 mai 2012 (modifié le 11 juillet 2012)

Pluviométrie

La pluie n’arrive qu’en fin de première décade, mais ne quitte plus la région ensuite et c’est, enfin, un mois fortement pluvieux qui met fin à l’inquiétude sur la situation hydrologique. La moitié ouest Bretagne recueille plus de 150 mm, le Finistère souvent plus de 200 mm ; c’est 1.5 à 2 fois la normale et ponctuellement 3 fois. Sur la moitié est le cumul se situe entre 100 et 150 mm, soit aussi 1.5 à 2 fois la normale. Moins de 100 mm sont relevés sur la côte à l’est de St Brieuc.

  (nouvelle fenetre)

Le déficit cumulé depuis septembre (de l’ordre de 25 à 50 % à la fin du mois dernier) est redescendu à intervalle de 10 à 25 %, avec même localement un cumul normal, sur le littoral finistérien.
  (nouvelle fenetre)

Contrairement au mois précédent, le mois d’avril apporte des pluies efficaces, avec un gradient ouest-est bien marqué, de 200 mm sur les Monts d’Arrée, à moins de 25 mm sur la côte d’Emeraude.
Le bilan des pluies efficaces depuis septembre s’établit à plus de 400 mm sur l’ouest Bretagne, localement plus de 500 mm sur les hauteurs du Finistère, tandis que le bassin rennais n’affiche que 100 à 200 mm
  (nouvelle fenetre)

Source : Météo-France

Débits des cours d’eau

Un début de reprise des écoulements intervient à la fin de la 1° décade, rapidement suivi d’un retour aux conditions antérieures, et il faut attendre les forts cumuls de la 2° quinzaine pour observer une remontée significative des débits, encore renforcée par les précipitations de la fin du mois. Les débits moyens mensuels sont en très nette progression (90 % des cours d’eau présentent des valeurs supérieures à 60 % de la moyenne interannuelle, aucun le mois précédent).
graphique_hydraulicite (format pdf - 6.1 ko - 15/06/2012)

Sans atteindre de chiffres spectaculaires, ces valeurs de débit se rapprochent des normales saisonnières, qu’elles dépassent même sur une grande partie du bassin de la Vilaine et le centre Finistère.
  (nouvelle fenetre)
Le bilan à mois échu montre une très nette amélioration par rapport à fin mars : retour à une situation habituelle ou légèrement excédentaire sur la Bretagne centre, maintien d’un déficit modéré - entre médianes et quinquennales sèches - à proximité du littoral (au nord comme au sud), persistance de quelques poches un peu plus déficitaires sur les secteurs un peu moins arrosés : Poudouvre, Redonais.
L’approche du seuil du 1/10° du module noté fin mars sur quelques cours d’eau du bassin de la Vilaine n’est plus d’actualité.
  (nouvelle fenetre)

Les débits minima du mois d’avril, comparables à ceux de fin mars, sont enregistrés à la fin de la 1° décade et ne sont plus représentatifs de la situation à la fin du mois. Les valeurs de début mai sont conformes aux moyennes pour cette période.
  (nouvelle fenetre)

Le sévère déficit qui s’est creusé au long de l’hiver est donc largement résorbé grâce à ce mois d’avril très arrosé. La structure des précipitations a permis une remontée durable des débits des cours d’eau, la stabilité des débits début mai indiquant qu’une partie des ressources souterraines - qui alimentent les cours d’eau en été – a pu se reconstituer.

Source : DREAL Bretagne

Piézométrie

(extraits du bulletin établi par le BRGM)
(…) les nappes de Bretagne présentent un niveau quasi exclusivement en hausse (90 % des piézomètres du réseau). Cette hausse, observée en raison des pluies efficaces d’avril, est visible partout sur la région (…)
(…) également quelques niveaux de nappe stables. Cette stabilité est liée à des pluies efficaces pas assez importantes et/ou trop dispersées dans le temps (séquence hausse-baisse-hausse-baisse de niveau sur les 15 derniers jours du mois d’avril (…).
Aucun niveau en baisse n’est recensé.
(…) état de remplissage des aquifères à fin avril (65 % des piézomètres) encore inférieur à la moyenne saisonnière (…).Ces niveaux inférieurs sont consécutifs à la pluviométrie déficitaire et irrégulière durant les 7 derniers mois (…)
(…) Des niveaux de nappe proches de la moyenne saisonnière sont cependant présents dans chacun des 4 départements bretons (…). Ces niveaux sont en réalité inférieurs à la moyenne durant la 1ère quinzaine d’avril et supérieur à cette moyenne sur la 2nde partie du mois grâce la recharge récente des nappes en avril.
Aucun niveau de nappe supérieur à la moyenne saisonnière n’est visible (…)
Texte complet, graphiques et carte consultables sous :
http://www.eaubretagne.fr/Media/Documentation/Bibliographies/Le-reseau-piezometrique-de-Bretagne
ou
http://cartographie.bretagne-environnement.org/index.php/cartographie (menu : eau / eaux souterraines / Réseau piézométrique)

Source : BRGM

Mesures réglementaires

Ille et Vilaine : un arrêté préfectoral de mise en vigilance a été adopté le 30 mars
Bilans nationaux de la situation hydrologique et des mesures de restriction disponibles sous
http://www.eaufrance.fr/docs/bsh/2011/07/
et
http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/propluvia/faces/index.jsp