Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Nature, paysages, eau et biodiversité

Point sur la situation hydrologique en Bretagne au début du mois de juin 2011

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 21 juillet 2011

Pluviométrie

Le mois de mai se caractérise par de fortes pluies orageuses en début et fin de mois ; entre ces deux épisodes s’intercale une longue période sèche, avec fort ensoleillement et vent souvent soutenu.
Les précipitations mensuelles représentent autour de 20 mm en moyenne, mais avec des disparités importantes dues principalement aux orages de début de mois dont ont ‘bénéficié’ (parfois avec des dégâts ) le Morbihan et les Côtes d’Armor. Hors zones orageuses, le déficit pluviométrique de ce mois est supérieur à 50%.
Carte pluviométrie
Les cumuls de précipitations depuis septembre sont proches des valeurs normales sur une bonne partie du Morbihan et sur des zones plus réduites, Trégor et Goëlo. Ailleurs le déficit se situe entre 10 et 25 %, très localement plus (Monts d’Arrée).

Carte du rapport aux normales des précipitations


Le bilan hydrique potentiel est à nouveau déficitaire en mai : valeurs entre 0 et -25 mm en Haute-Bretagne, entre -25 et -50 mm sur les 2/3 ouest-Bretagne. Le bilan des pluies efficaces de septembre à mai représente de 400 à 500 mm sur près de la moitié sud-ouest de la Bretagne, avec un dégradé vers le nord-ouest, l’Ille et Vilaine ne comptabilisant que 100 à 200 mm.
Carte cumul des pluies efficaces
Source : Météo-France

Débits des cours d’eau

L’épisode orageux du tout début de mois s’est partout traduit par un pic de débit, plus ou moins marqué selon les cours d’eau, mais le tarissement a ensuite repris très rapidement, et le mois de mai est surtout marqué par cette baisse des débits – normale au mois de mai – qui se poursuit début juin.
Carte des débits moyens mensuels, comparaison avec moyennes et minima connus (format pdf - 534.4 ko - 21/07/2011)
Les débits des cours d’eau sont partout déficitaires pour la période, et donnent des indications voisines de celles du mois d’avril : les valeurs moyennes mensuelles dépassent rarement 60 % de la moyenne interannuelle de mai, et les 2/3 des cours d’eau atteignent à peine 40 % de cette valeur. Les valeurs les plus faibles (< 20 %) sont relevées sur le bassin de la Vilaine et le Penthièvre.
Graphique hydraulicité (format pdf - 6.2 ko - 21/07/2011)
Cette sécheresse printanière est donc toujours sévère, et ce mois-ci encore de nouveaux records sont battus : les débits moyens mensuels de mai sont souvent les plus faibles connus sur l’ouest des Côtes d’Armor, dans les Monts d’Arrée, sur une bonne partie de la Cornouaille (on retrouve les secteurs signalés le mois précédent).

Les durées de retour des moyennes mensuelles, même "dopées" par l’épisode pluvieux de début de mois, soulignent le caractère exceptionnel de la situation : à l’ouest d’une ligne Lorient-St Malo, ces valeurs sont presque toutes inférieures aux références vicennales sèches, le Léon étant un peu moins touché (entre décennales et vicennales sèches). A l’est de cet axe, région correspondant grosso modo aux bassins de la Vilaine et du Couesnon, la situation est plus hétérogène : autour des décennales sèches en Ille et Vilaine, entre quinquennales et décennales sur l’est du Morbihan qui apparaît ainsi comme le secteur le plus épargné.
Carte des débits moyens mensuels, caractérisation des débits (format pdf - 604.6 ko - 21/07/2011)
La carte des débits de base fournit les mêmes indications : les valeurs minimales, enregistrées la dernière semaine de mai, sont très généralement de l’ordre des vicennales sèches ou inférieures. Le littoral du Léon et du Trégor, ainsi que le centre du bassin de la Vilaine, sont légèrement moins impactés par le déficit d’écoulement (entre les quinquennales et vicennales sèches).
Comme indiqué dans les bulletins précédents, ces très faibles valeurs trahissent les maigres disponibilités des ressources souterraines habituellement mobilisées pour soutenir le débit des rivières.
Carte des débits de base (format pdf - 604.6 ko - 21/07/2011)
Au cours de ce mois de mai, l’état de sécheresse persiste, sans que sa sévérité s’aggrave notablement par rapport au mois précédent. En Ille et Vilaine (hormis le bassin du Couesnon), ainsi dans l’est du Morbihan et des Côtes d’Armor, les valeurs de débit sont désormais inférieures à la valeur du 1/10° du module .

Source : DREAL Bretagne

Piézométrie

A venir sous :
http://www.eaubretagne.fr/Media/Documentation/Bibliographies/Le-reseau-piezometrique-de-Bretagne
ou
http://cartographie.bretagne-environnement.org/index.php/cartographie (menu : eau / eaux souterraines / Réseau piézométrique)

Source : BRGM

Mesures réglementaires

Le département d’Ille et Vilaine a adopté des mesures de restriction des usages de l’eau couvrant l’ensemble du département (arrêtés préfectoraux du 25/05/2011 et du 30/05/2011).
Il en est de même pour le département du Morbihan (arrêté préfectoral du 01/06/2011) et le département du Finistère (arrêté du 01/06/2011), ce dernier ayant en outre mis en place des dispositions spécifiques sur le sud-est du département (tout ou partie des bassins versants de l’Aven et de la Laïta)