Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Climat, énergie, aménagement, logement

Plan de Relance : 111,4 M€ pour la transition énergétique des bâtiments de l’Etat en Bretagne

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 17 mars 2021

Le 14 décembre 2020, le Premier Ministre annonçait la sélection de 4214 projets de rénovation énergétique de bâtiments de l’Etat et d’établissements publics pour 2,7 Md€.

A l’échelle de la région Bretagne, cet engagement fort se traduit par le choix de 230 projets, de toutes tailles et répartis sur l’ensemble des départements bretons. Une liste détaillée est disponible ci-après, qui sera complétée progressivement d’informations de contact (boîte fonctionnelle) pour certains projets.

Les ambitions des projets retenus s’inscrivent pleinement dans la continuité de celles du niveau national et visent à financer :

  • des opérations dites « à gains rapides » présentant un fort retour sur investissement ;
  • des travaux de rénovation énergétique relevant du gros entretien ou du renouvellement ;
  • des opérations immobilières lourdes, avec des « travaux embarqués », allant au-delà de la seule rénovation thermique.

Sont ainsi retenues des opérations emblématiques concentrant une partie importante des crédits, notamment six projets :

  1. Rénovation complète de bâtiments sur le campus Villejean à Rennes
  2. Rénovation énergétique complète de bâtiments aux écoles de Saint-Cyr Coëtquidan,
  3. Rénovation énergétique de la caserne Clisson du Groupement de Gendarmerie du Morbihan
  4. Travaux de modernisation du bâtiment A à la cité universitaire Rennes Beaulieu
  5. Rénovation d’un bâtiment du 3ème RIMA Morbihan
  6. Travaux de modernisation du bâtiment G à la cité universitaire Rennes Beaulieu

Pour ces opérations, de plus de 5 M€ d’euros chacune, relevant soit du Ministère des Armées, soit du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (MESRI), soit du Ministère de l’Intérieur, les porteurs de projet feront appel à une organisation spécifique propre et devraient mobiliser un tissu d’entreprises variés.

De nombreux projets plus modestes ont également été retenus, ils pourront s’appuyer en partie sur des marchés régionaux ou nationaux et permettront de mobiliser les artisans et les TPE :

  • Remplacement des chaudières fioul vieillissantes par des chaudières gaz, neuves, moins polluantes et plus performantes (ex : Service de Santé des Armées) ;
  • Installation de bornes de recharge pour les véhicules de services électriques (ex : DDI, gendarmerie) ;
  • Remplacements de luminaires (ex : Trésoreries) ;
  • Gros entretien et renouvellement (GER) de systèmes de chauffage, ventilation et climatisation (CVC) (ex : Préfectures)

Télécharger :