Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Climat, énergie, aménagement, logement

Ouverture d’un AMI "Construire avec les matériaux biosourcés et la terre crue"

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 25 mai 2021

Dans la continuité de la démarche bretonne pour le développement de l’usage des éco-matériaux et matériaux biosourcés initiée en 2013 (demande du Préfet de région d’un premier état des lieux régional sur les biosourcés et la terre crue restitué en 2015 et mis en perspective par la Cellule Economique de Bretagne), l’Etat, l’ADEME et la Région Bretagne viennent de lancer un Appel à Manifestation d’Intérêt « Construire avec les matériaux biosourcés et la terre crue ».

L’objectif de cet AMI est de proposer aux collectivités territoriales bretonnes de dédier des fonciers et des immobiliers publics à la construction de projets valorisant les solutions à base de biosourcés & terre crue. Ainsi sont concernés par l’AMI : les Communes et groupement de collectivités territoriales, les Conseils départementaux, le Conseil régional, l’Etat ou ses opérateurs (universités notamment), les bailleurs sociaux, les établissements publics, les entreprises publiques locales, SEM, les Parcs Naturels Régionaux.
La réception des candidatures sera clôturée le 30 septembre 2021 avec la construction neuve pour cible de cette première session (une seconde session planifiée en 2022 sera ouverte également aux projets de réhabilitation).
Il faut citer parmi les critères d’éligibilité des projets une quantité minimale de biosourcés à atteindre ainsi qu’un nombre minimum de matériaux biosourcés issus de filières différentes – bois, paille, terre crue, chanvre et lin, ouate de cellulose, textile recyclé, algues, roseaux.
Les collectivités dont le projet est retenu bénéficieront d’un accompagnement personnalisé par [FB]² et l’ensemble de son réseau. Cet appui sert à accompagner toutes les étapes du projet de l’intention à la mise en œuvre du bâtiment, à rassurer l’ensemble des acteurs et faciliter la montée en compétence à tous les niveaux.

Pourquoi avoir lancé cet appel à manifestation d’intérêt ?
En France, le secteur du bâtiment est responsable chaque année de près de 45% de la consommation énergétique, émet près d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre et produit chaque année plus de 40 millions de tonnes de déchets. Face aux défis écologiques, développer l’usage de matériaux et techniques constructives biosourcés est une nécessité, de la production des matériaux qui composent l’ouvrage jusqu’à sa déconstruction.
Développer le recours aux matériaux biosourcés dans la commande publique est donc un des moyens pour diminuer notre consommation de matières premières fossiles, limiter les émissions de gaz à effet de serre et séquestrer le C02 ; l’enjeu étant de créer de nouvelles filières économiques locales tout en veillant à la fois à préserver les ressources naturelles et à favoriser le bien-être des occupants.
Cet AMI a donc pour objectif de favoriser l’émergence et/ou le bon déroulement de projets de construction à base de matériaux biosourcés qui pourront répondre aux défis de la construction durable. Il ambitionne d’accompagner une montée en compétences des professionnels du territoire breton.

Pourquoi se porter candidat ?
Les raisons sont nombreuses : participer à la lutte contre le changement climatique à travers la valorisation de ressources renouvelables, contribuer à la dynamisation du territoire avec le recours à des filières en circuit-court, veiller au bien être des occupants (régulation de l’hygrométrie, confort thermique et acoustique, qualité de l’air et des ambiances).
Répondre à cet AMI est aussi une manière d’anticiper les évolutions réglementaires des prochaines années : la réglementation RE2020 annonce en effet un « recours accru au bois et matériaux biosourcés » et « un recours à la terre crue encouragé ».
Cet AMI n’est ni une subvention ni le financement d’un projet. En candidatant à l’AMI, les porteurs de projets retenus bénéficieront d’un accompagnement personnalisé pouvant inclure  :
• un premier niveau d’accompagnement technique notamment en phase de programmation, puis un suivi tout au long du projet,
• une mise en relation privilégiée avec les professionnels compétents,
• une mise en valeur du projet par l’ensemble des partenaires de l’AMI : [FB]² et ses filières, Etat, Région, ADEME, RBBD, BRUDED.

L’AMI est porté par les entités suivantes : l’Etat, l’ADEME et la Région Bretagne (financeurs), la Fédération bretonne des filières biosourcées [FB]² et le Réseau Breton Bâtiment Durable (partenaire).
Toutes les infos et documents à télécharger à l’adresse suivante : https://www.fb2.bzh/ami-biosources/