Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Climat, énergie, aménagement, logement

Le changement climatique à l’œuvre : des indicateurs clés

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 11 mai 2015

L’étude montre les grandes tendances du changement climatique qui se dessinent aux horizons 2030, 2050 et 2080 selon trois scénarios d’émissions de gaz à effet de serre (optimiste, médian, pessimiste). Elle propose un large panel d’indicateurs faisant l’objet de représentations cartographiques (températures ; précipitations ; canicule ; sécheresse ; pluies efficaces…). Trois indicateurs sont présentés ci-après pour illustrer les grandes tendances du changement climatique à l’œuvre sur les territoires.

Les indicateurs climatiques de l’étude ont été fournis par Météo France et sont issus de simulations d’évolution du climat réalisées à l’échelle de la France. Les modèles climatiques, français et internationaux font l’objet de recherches en vue d’affiner la compréhension des évolutions futures du climat et de réduire le champ des incertitudes qui diffère selon les indicateurs considérés.
Des sources d’information complémentaires à l’étude peuvent donc être consultées afin de tenir compte de données scientifiques plus récentes comme le 5e rapport du GIEC par exemple.

Niveau marin : Le niveau marin s’est élevé de 17 cm au cours du XXe siècle. Cette hausse atteindra entre 26 et 82 cm d’ici la fin du siècle (selon les indicateurs du 5e rapport du GIEC).

Températures : Les températures annuelles du Grand-Ouest augmenteront tout au long du siècle. Les augmentations les plus significatives auront lieu l’été (jusqu’à + 5,5 °C au sud de la région Centre). Les vagues de chaleur augmenteront significativement (entre 5 et 11 jours de canicule par an à l’horizon 2080).

Pluviométrie (selon les indicateurs du 4e rapport du GIEC) : Une diminution des précipitations annuelles moyennes est prévisible. Elle sera plus marquée au sud d’une ligne allant de la Loire-Atlantique à l’Eure et Loir. Très modérée à horizon 2030, elle serait ensuite plus nette aux horizons 2050 et 2080 (jusqu’à – 25 % des précipitations pour la Vendée et le sud de la région Centre).

Bretagne
PluviométrieT°C hiverT°C étéJ can/an
Ref 600 à 1 600 mm 4.5/8.5 15.5/18.5
2030 0 à -5% 5.5/10 16.5/20 0.8
2050 -5 à -10% 5.5/10 17/21.5 2
2080 -15 à -20% 6/11 18.5/22.5 5

Les moyennes annuelles et saisonnières sont données à titre indicatif. Elles correspondent au scénario « médian » (A1B) du 4e rapport du GIEC ayant servi de socle pour l’étude. De fortes variabilités entre les saisons et les années sont également à prévoir. De même, la hausse globale des températures n’exclut pas la survenue de vague de froid.
« Ref » correspond à la période de référence (1971-2000) utilisée pour établir les projections aux horizons 2030, 2050 et 2080. Rennes aurait le climat actuel de La Rochelle en 2030 et 2050, et celui de Gérone en Espagne en 2080. Tours aurait le climat actuel d’Agen en 2030 et 2050. (Exemples issus de l’étude « Fourniture d’indicateurs pour caractériser le changement climatique – Partie 3 » réalisée par Météo France pour la DATAR).


Télécharger :