Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Climat, énergie, aménagement, logement
 

Hydroélectricité

 
 

Hydroélectricité en Bretagne

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 31 mars 2016 (modifié le 22 août 2018)

L’hydroélectricité est en France, la deuxième source de production d’électricité derrière le nucléaire et la première source d’électricité renouvelable. Cette dernière est la deuxième en Bretagne derrière l’éolien et devant le photovoltaïque.
La Bretagne dispose de 32 installations de production hydroélectrique, pour 36 MW, et d’une usine marémotrice à l’embouchure de la Rance, d’une puissance de 240 MW.
Hors site d’essais, l’usine marémotrice est l’unique site de production d’énergie marine en Bretagne en 2018.
En Bretagne, les installations sont pour la plupart des installations de très petites puissance, 30 sites étant inférieurs à 1 MW. Le barrage de Guerlédan, avec 15 MW, est le plus important.
Au total, la production hydroélectrique et l’usine marémotrice représentent respectivement 3% et 22% de l’électricité renouvelable produite en Bretagne et 1% et 8% de la production totale d’énergie renouvelable bretonne (chaleur comprise).

Cette filière offre un intérêt non négligeable pour fournir de l’énergie électrique en période de consommation de pointe. En effet, les périodes de fort débit s’étalent de novembre à mars soit pendant la période de forte demande en chauffage. Le potentiel peut sembler de prime abord très limité mais il ne doit pas pour autant être négligé ou sous estimé pour une région très dépendante comme la Bretagne (11.2% de production en 2015 des besoins couverts). Chaque production contribue, à son échelle, à la sécurisation de l’approvisionnement d’électricité.

Actualités et réglementation nationale