Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Nature, paysages, eau et biodiversité

Consultation sur les opérations de lutte contre la Berce du Caucase, l’Ambroisie à feuilles d’armoise, l’Ambroisie à épis lisses et l’Ambroisie trifide en Bretagne

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 6 février 2019

Consultation sur les opérations de lutte contre la Berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum), l’Ambroisie à feuilles d’armoise (Ambroisia artemisiifolia), l’Ambroisie à épis lisses (Ambroisia psilostachya) et l’Ambroisie trifide (Ambroisia trifida) en Bretagne

La Berce du Caucase est une herbacée pluri-annuelle de très grande taille, appartenant à la famille des apiacées. Elle a été introduite en France en tant que plante ornementale. Elle produit une toxine phototoxique présente dans la sève. Celle-ci peut provoquer des inflammations et des brûlures très importantes lorsqu’elle entre en contact avec la peau et que la personne atteinte s’expose au soleil.

L’Ambroisie à feuilles d’armoise, l’Ambroisie trifide et l’Ambroisie à épis lisses, originaires d’Amérique du nord, se développent plus particulièrement sur les terrains nus ou peu couverts. Le pollen émis est particulièrement allergisant. Il suffit de quelques grains de pollen par mètre cube d’air pour que des symptômes apparaissent chez les sujets sensibles.

Les quatre espèces sont des aussi espèces exotiques envahissantes, dont le développement contribue à l’érosion de la biodiversité.

La Berce du Caucase est inscrite au titre de l’article L.411-6 du code de l’environnement, en application du règlement UE n°1143/2014 du parlement européen et du conseil du 22 octobre 2014 relatif à la prévention et à la gestion de l’introduction et de la propagation des espèces exotiques envahissantes.

En conséquence, sont interdits l’introduction sur le territoire national, y compris le transit sous surveillance douanière, la détention, le transport, le colportage, l’utilisation, l’échange, la mise en vente, la vente ou l’achat de tout spécimen vivant de cette espèce.

Une surveillance du territoire et des actions de lutte contre la Berce du Caucase et les Ambroisies sont menées depuis plusieurs années en Bretagne. Elles sont mises en oeuvre par la FREDON Bretagne (fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles), et coordonnées par un groupe de travail rassemblant notamment l’ARS, la DREAL et le Conservatoire botanique national de Brest.

En application des articles R.411-46 et R.411-47 du code de l’environnement, l’autorité publique peut procéder à des opérations de lutte visant à l’éradication ou au contrôle des populations d’espèces exotiques envahissantes. La compétence revient au préfet de département.

Le préfet précise par arrêté les conditions de réalisation des opérations, en particulier :

  • la période pendant laquelle elles sont menées ;
  • les territoires concernés ;
  • l’identité et la qualité des personnes y participant ;
  • les modalités techniques employées ;
  • la destination des spécimens capturés ou prélevés.

Des projets d’arrêtés préfectoraux de lutte contre la Berce du Caucase et les Ambroisies ont été établis, associés à des plans d’actions.

Conformément à l’article L.120-1 du code de l’environnement, les projets d’arrêtés sont soumis à une procédure de consultation du public.
 
La consultation du public se tient du 18 février au 4 mars 2019.

Les observations peuvent être adressées :

  • soit par courriel adressé à spn.dreal-bretagne@developpement-durable.gouv.fr
  • soit par courrier postal adressé au service du patrimoine naturel de la DREAL Bretagne
    10, rue Maurice Fabre – CS96515
    35065 RENNES Cedex.

Documents à consulter :

- 

-