Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Climat, énergie, aménagement, logement

Celtic Interconnector : 2 étapes majeures viennent d’être franchies

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 27 novembre 2019 (modifié le 10 juin 2020)

Le projet Celtic Interconnector qui vise à créer une interconnexion électrique d’une puissance de 700 MW entre la France et l’Irlande vient de franchir 2 étapes majeures :

  • La Commission européenne a annoncé, le 2 octobre 2019, un soutien financier 530 millions d’euros à ce projet, qui bénéficiera à l’ensemble des consommateurs et citoyens européens. À la suite de cette annonce, la CRE (Commission de Régulation de l’Énergie)
    et la CRU (Commission for Regulation of Utilities), les régulateurs de l’énergie français et irlandais ont confirmé, le 10 octobre, leur décision conjointe du 25 avril de répartition des coûts d’investissement du projet entre la France et l’Irlande, à savoir 35 % pour RTE et 65 % pour EirGrid.
  • Le « fuseau de moindre impact » comprenant : les parties sous-marines et souterraines des liaisons électriques, l’emplacement de la station de conversion et celui du site d’atterrage a été validé par le Ministère de la Transition écologique et solidaire le 25 octobre 2019. Cette validation fait suite à une concertation menée depuis plusieurs mois qui a permis de consulter l’ensemble des acteurs locaux et aura réuni plus de 400 citoyens lors de réunions publiques et d’ateliers.
Fuseau de moindre impact à terre
Fuseau de moindre impact en mer

Les prochaines étapes du projet seront la réalisation de l’étude d’impact économique et environnemental du projet et de l’enquête publique associée. L’objectif est de définir un tracé plus précis, toujours en concertation avec les acteurs locaux en vue de l’obtention des différentes autorisations nécessaires au projet.

Autre article sur le même sujet : Celtic Interconnector : la consultation publique a débuté